L’Union Européenne (UE) valorise la nature pour arrêter la perte de biodiversité

Biodiversité | Changement Climatique

Julia, bgci@inquirebotany.org | 14/07/11

L’Union Européenne a proposé aujourd’hui d’intégrer dans son processus décisionnel la valeur économique de la biodiversité, la comptabilité et les systèmes de notification, dans le cadre d’une nouvelle stratégie qui vise à protéger et à restaurer certains habitats les plus vulnérables d’Europe.
L’idée de donner une valeur financière aux systèmes naturels a été mise en place par la Banque Mondiale lors du sommet pour la Biodiversité de Nagoya en 2010. Cette proposition répond aux statistiques alarmistes sur les ressources naturelles européennes : 25% de la faune européenne est en danger d'extinction, 88 % des stocks de poissons sont surexploités ou considérablement appauvris, et de nombreux écosystèmes sont tellement dégradés qu'ils ne peuvent plus offrir les services dont la société dépend, tels que la pollinisation des cultures, l'air pur, l’eau et le contrôle des inondations.


L’Union Européenne croit qu’un nouveau système d’évaluation financière de la biodiversité aiderait à atteindre les objectifs annoncés en mars 2010 qui visent à stopper la perte de biodiversité d’ici 2020, mais aussi de protéger, valoriser et rétablir la biodiversité et les services rendus par les écosystèmes d’ici le milieu du siècle. « C’est notre capital naturel que nous dépensons trop vite, et nous savons tous ce qui arrive quand on emprunte au-delà de nos moyens. Nous devrions tous être conscients de la gravité de cette situation et de nos échecs passés pour résoudre le problème » a déclaré Janez Potočnik, commissaire à l'environnement de l'UE.


Dans le même ordre d’idées, les scientifiques anglais ont délivré un rapport en juin 2011 : l’évaluation nationale des écosystèmes en Grande Bretagne (GB), qui inclut les résultats d’une méthode innovante et holistique d’évaluation pour déterminer la valeur monétaire des espaces naturels en GB et savoir s’ils sont bénéfiques à l’économie et la société. L’idée de commercialiser les services rendus par les écosystèmes serait une thématique sur laquelle pourrait se concentrer les étudiants au cours d’un débat. Comment peut-on mettre un prix sur le monde naturel ? Quels seraient les problèmes ou défis avec la tarification d’un écosystème/d’une espèce/d’un habitat ? Cela ne pourrait-il pas être un stimulant pour une activité avec la démarche d’investigation ? Est-ce que les élèves pourraient arriver à trouver un système de prix pour leur biodiversité locale ?


http://www.businessgreen.com/bg/news/2047036/eu-considers-valuing-nature-halt-biodiversity-loss
http://www.greenwisebusiness.co.uk/news/uk-scientists-put-price-on-nature-with-national-ecosystem-assessment-2384.aspx

Des commentaires pour en savoir plus | 5 commentaires

Commentaires

This is important. I would like to propose a natureright system whereby the use of animal and plant images are linked to payment of a licence fee that goes to support conservation and habitat protection. For example, the polar bears in Coca Cola advertising would be chargeable at a particular rate that goes to Arctic or polar bear conservation.

par Sarah D | 13/12/11 04:54:12

Interesting idea!

par julia.willison | 11/01/12 01:00:01

why is my comment that is written in English and posted on the English page also appearing on the German page?

par julia.willison | 11/01/12 01:01:01

Op zich vind ik dat een goed voorstel maar eigenlijk is het erg dat we niet zelfsprekend rekening kunnen houden met natuur. Opkomen voor natuur betekent niet dat we ons enkel moeten richten op gebieden met een hoge natuurwaarde. Geen enkel natuurgebied mag opgegeven worden. Het is niet omdat een natuurgebied niet echt waardevol is dat het mag verdwijnen om er bv een weg door te trekken. Voor buurtbewoners heeft dit gebied wel een maatschappelijke waarde en dit is niet in geld uit te drukken. Mensen willen enkel 'hun' natuurgebied behouden wat de waarde ook moge zijn van het natuurgebied. door krist.tack | 14, Dec 2011 09:41:12

par krist.tack | 13/07/12 06:15:07

Vous souhaitez commenter? vous devez ouvrir votre session ou vous enregistrer auprès du site INQUIRE

Ouverture de votre session      login_join

Accessibilité

              

Soutenu par

  Share on Facebook